Archive for December, 2009

Les Gros Mots

20 December, 2009

Paul Gogarty - Irish Times

Are the French really any different from the Irish? Well, obviously, we all know they wear berets, eat snails, frogs’ legs and steak tartare, and drink gallons of artery-cleansing red wine; we, on the other hand, wear Aran jumpers, and prefer colcannon, boxty and greasy sausages washed down by pints of  the black stuff. But these  mindless clichés aside, are there any real, interesting differences between the two nations we can identify? Comparing how two reasonably similar displays of inappropriate behaviour in our respective national parliaments were handled recently might be an interesting way to start. In the Irish corner we have the Paul Gogarty ‘outburst’, as it’s being called. In case you missed it, here’s the official transcript of part of a Dáil debate on 11 December, where Green Party TD, Paul Gogarty, had the following exchange with Emmet Stagg:

Deputy Paul Gogarty: Information Zoom I respected the Deputy’s sincerity and I ask him to respect mine.

Deputy Emmet Stagg: Information Zoom The Deputy does not seem very sincere from what he has been saying.

Acting Chairman: Information Zoom Deputy Stagg will have his opportunity in a few minutes.

Deputy Paul Gogarty: Information Zoom With all due respect, in the most unparliamentary language, f*%k you Deputy Stagg. F*%k you.

Acting Chairman: Information Zoom Hey. Excuse me, Deputy Gogarty, that is most unparliamentary language.

(I’ve doctored Gogarty’s words slightly to spare your blushes.)

This video may be unsuitable for anyone embarrassed by the sight of a politician making an idiot of himself:

Choquant, non? C’est la première fois qu’un député utilise les gros mots à l’Assemblée nationale avec tant de férocité, autant que je sache. Et quelle a été la réaction du chef du Green Party, John Gormley? Il est ‘très déçu’. Voilà, c’est tout. Et Gogarty ne subira aucune sanction.

Noel Mamere - France 2

Noël Mamère - France 2

Par contre, l’Assemblée nationale française semble être plus exigeante en ce qui concerne le comportement de ses députés. Lors d’une récente invasion de l’hémicycle (the chamber) le 2 décembre par un groupe d’écologistes, un député, Noël Mamère, lui aussi des Verts, a fait un bras d’honneur –  un geste très français, un peu l’équivalent de ‘montrer à quelqu’un le doigt’ pour utiliser l’expression anglaise – en direction des députés de la majorité. La réaction? Il a été beaucoup critiqué par ses collègues qui lui reprochaient son manque de respect pour l’Assemblé nationale et pour la démocratie représentative. La sanction? Mamère recevra une lettre de rappel solennelle et il paiera une amende – un quart de son salaire mensuel, soit 1.300 euros.



Rémi Gaillard

4 December, 2009

Qui est Rémi Gaillard? C’est un ancien footballeur et vendeur de chaussures né à Montpellier qui est devenu le créateur d’un des sites les plus regardés sur YouTube. Estimant la plupart des émissions du genre caméra cachée plutôt nulles, il commence à filmer vers la fin de 1999 ses propres gags visuels dans les rues de sa ville natale.

Ses impostures – souvent poussées à l’extrême  – et sa prouesse avec le ballon rond ont vite fait de lui une légende. En 2002, il réussit l’exploit de s’infiltrer dans l’équipe gagnante de la Coupe de France de football et se voit féliciter par Jacques Chirac, l’ancien Président de la République (française, bien sûr, pas la nôtre). Footballeur talentueux, il arrive à shooter des ballons dans les poubelles ou même dans les cars de police à une distance de 50m.

Sa devise: <<C’est en faisant n’importe quoi qu’on devient n’importe qui.>> Si vous voulez aller sur son site, cliquez ici.

Si vous voulez regarder une interview avec lui, cliquez ici.

Naturellement, la police n’a pas toujours apprécié son humour anarchique et dans beaucoup de ses clips on voit les flics arriver pour l’emmener au commissariat.  Malgré tout cela, il peut se vanter d’avoir atteint presque seize millions de ‘vues’ pour certaines de ses vidéos, comme celle-ci par exemple:

Les Portables

1 December, 2009

Une histoire qui a fait couler beaucoup d’encre en France la semaine dernière…

Sixth year pupils in a Paris school took matters into their own hands in a rather dramatic way recently. What were they upset about? Read this slightly edited extract from the TF1 site…

Une classe de terminale technologique du lycée Jean Lurçat, dans le XIIIe arrondissement de Paris, s’est lancée dans une bataille contre sa professeure d’anglais, que les lycéens accusaient… de les empêcher d’utiliser leurs téléphones portables pendant les cours. Essayant de dispenser son enseignement dans de bonnes conditions, Claudine Lespagnol, 58 ans, adressait des remarques aux lycéens qui utilisaient leurs téléphones et envoyaient des SMS en classe…

professeure – note the use of the feminized form of the noun. Until the 1980s, the word existed only in the masculine form. However, the Académie française, the official watchdog of the French language, does not approve of this attempt at equality: the official line is that ‘professeur’ is the only possible word for a male or female teacher.

What did the pupils do ?

…Après avoir demandé au proviseur (headmaster) du lycée un changement de professeur, sans succès, des élèves ont … écrit à Mme Lespagnol une lettre d’insultes, signée de “la TSTG2” (terminale sciences et technologies de la gestion 2), dans laquelle ils lui demandaient de changer de comportement. “Nous vous conseillons (…) de cesser de faire des remarques à chaque fois que l’on a un téléphone entre les mains car cela est une perte de temps“, selon cette lettre dont l’AFP a eu copie. “S’il n’y a aucun effort de changement de votre part, nous n’avons plus que quelques mots à vous dire : allez vous faire enc..!“,* ajoutaient les lycéens, en se targuant (boasting) d’avoir “volé” à leur professeure une clé USB.

*An abbreviated form of the rather rude ‘allez vous faire enculer‘; you can probably guess what it means if you know that ‘cul’ means bottom or bum. Don’t use this expression unless you’re looking for trouble.

Exercice: Vous êtes le proviseur du lycée. Vous décidez d’envoyer un mél aux élèves – mais qu’est-ce que vous leur dites?  (70 mots environ)

N.B. There are plans to outlaw mobile phones in schools altogether. Have a look at this video: